• GUERRE SPIRITUELLE EN FRANCE

     

     

    Le 19 decembre 2014, mon époux eu un songe stupéfiant.

     

    « La scène se déroule le soir.J'ai vu le président F.H qui entrait dans un batiment de couleur blanc avec 2 gardes du corps autour de lui et 2 gardes à l'entrée de ce bâtiment. et derrière lui il y avait une grande foule. Il y avait comme une sélection pour laisser entrer les gens dans ce bâtiment, d'ailleurs, les gardes avaient du mal à me laisser entrer.

     

    Dehors,il y avait la guerre. Des bâtiments qui s'effondraient à cause de boules de feu qui tombent sur eux. J'ai vu un avion militaire qui envoyait des missiles sur des bâtiments.En esprit, j'ai su que cette scène se déroule en France.

     

    Puis je vois que je rentre dans ce bâtiment en tenant la main de quelqu'un qui m'est familier, où est entré le président F.H.Je suivais la foule.Depuis l'intérieur du bâtiment, la foule était obligé de prendre un ascenceur afin d'aller au premier niveau. Je les suivais.

     

    En passant la porte de l'ascenceur,quelque chose en moi me disait que là où je vais c'est ténébreux.J'ai eu le temps d'arriver au premier niveau puis je suis redescendu.

     

    Et je me rends compte que la personne à qui je tiens la main n'est pas celui que je pense, l'Esprit me permet de discerner qu'il s'agit d'un esprit impur qui a prit l'apparence humaine.je lui lâche la main, et je regarde si cette chose me suit mais elle me regarde au loin partir .

     

    Et je décide de continuer ma route seule.En arrivant dehors, je vois beaucoup de personnes.Je me rapproche de ces personnes et leur parle de Jésus.Je les voyais physiquement « homme » mais Dieu me donnait des yeux spirituels pour les voir comme des plantes.D'autres, leur feuilles poussaient.Et d'autres encore portaient des fruits.Et ceux qui portent des fruits allaient apporter la parole pour d'autres personnes.

     

    Puis, à un moment donné j'ai entendu une voix qui sortait du ciel : «  la parole qui sort de ta bouche, c'est l'eau ! » puis mon songe s'est coupé".

     

    Je comprends que cette chose qui me tenait la main voulait me retenir à l'intérieur de ce bâtiment afin de ne pas aller apporter la Parole aux personnes dehors, à l'extérieur du bâtiment. Je comprends aussi qu'il y a une guerre spirituelle qui s'est levée en France.

     

    Et à travers cela, Dieu me fait comprendre que beaucoup de personnes vont rechercher sa face, vont venir à lui.J'ai vu des personnes qui entendaient la parole qui portaient du fruit  ceux qui ont reçu la parole entièrement sur la bonne terre et qui porteront à leur tour la Parole à d'autres.Ceux qui portaient des feuilles ce sont des bébés spirituels. »

     

    Fabrice

     

    6162f96a.gif

    Versets à méditer :

    Luc 8 verset 15 : Bible de Jésus Christ : Mais ce qui est tombé dans une bonne terre, ce sont ceux qui ayant entendu la parole, la retiennent dans un cœur honnête et bon, et portent du fruit avec persévérance. ( extrait de la parabole du semeur)

    Tite 3 v 4 et 5 : Mais, quand la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour envers les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés,non par des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon la miséricorde, par le bain de la regénération et le renouvellement du Saint Esprit, …

    Jean 3 v5 : Jésus répondit : En vérité en vérité, je te dis : si quelqu'un ne naît d'eau et d'esprit, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu.

     

     

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Résultats de recherche d'images pour « ville de new york de nuit »

    Je viens partager avec vous un songe que j'ai eu du Seigneur au mois de janvier 2014

    Un songe terrible qui m'a beaucoup bouleversé.

    Je suis chez des gens que je connais avec 2 personnes dans leur salon.

    C’est alors que j'entends un bruit dans une chambre qui m'appartenait par le passé. Je me dirige donc vers la chambre, et je m’aperçois que j'ai de l'eau jusqu'aux tendons.

    Dans cette chambre en réalité, il n'existe pas de persiennes ; mais dans ce songe, Dieu me montre qu'il y a des persiennes en aluminium…

    Je regarde par les persiennes, et Dieu me montre une ville lointaine qui a l'air si proche de moi !

    Cette ville a des hautes tours, de hauts bâtiments, comme des

    buildings qui m'ont fait penser à New York, ville très éclairée. La scène se passe de nuit.

    Au travers des persiennes, je vois un homme qui ressemble à un pompier. Il semble nettoyer car il a un tuyau en main. Je l'interpelle alors, lui disant de regarder les dégâts qu'il a fait dans ma chambre.

    Je plaisante avec lui et lui demande s’il va venir nettoyer la chambre avec moi vu tous les dégâts qu’il y a provoqué à cause de l’eau.

    Soudain, je regarde par mes persiennes, et je vois au loin la ville avec des bâtiments qui commencent à bouger puis à s'écrouler ! J'entends de grands bruits !

    Les gens sont paniqués ! Les bâtiments s'effondrent ! Je ressentais qu'il s'agissait d'une force puissante comme une force d'attraction vers le sol et qui les
    faisait éclater !

    Quand le premier bâtiment s'est effondré, j'ai dit à l’homme qui avait le tuyau en main : « vous voyez, c'est à cause de votre tuyau qu'il y a le court circuit !

    Il me répond sans paniquer : non je connais un court circuit et ce n'est pas cela.


    Cela ressemble plutôt à un tremblement de terre ou à une force qui implose le bâtiment. Je commence donc à crier de toutes mes forces aux personnes qui sont dans le salon à coté de quitter le lieu où on se trouvait. Ils n'ont pas l'air de réaliser l'urgence malgré ma panique.

    Au fur et à mesure que cette force avançait, les bâtiments s'écroulaient... Je vois du feu... j'avais l’impression que tout se détruisait sur la terre !

    Je cherchais à mettre ces gens à l'abri, mais impossible ! Tout se détruisait et surtout, je leur rappelais que Jésus est mort à la croix pour eux, car je leur avais déjà parlé de Jésus, mais ils avaient l'air totalement insensibles à ce qui se passait et sans aucun désir de repentance même à la vue effrayante de cette scène !

    Apocalypse 16 v 18
    « ...et il y eut un grand tremblement de terre, tel qu'il n'y en avait jamais eu depuis que les hommes sont sur la terre ».

    Apocalypse 16 v 20
    « Toutes les îles s'enfuirent et les montagnes ne furent pas retrouvées ».
    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique