• Songe séisme et nuage noir, frère Jérémy de la Martinique

     La nuit du 27 au 28 janvier 2018, le Seigneur m'a donné un songe. 

    Je me trouve dans un lieu qui représente notre maison. Je me situe dans une cuisine avec des fenêtres à l'italienne. Je vois arriver de cette poussière noire et je suis en ligne avec une soeur en Christ et je lui dis de se préparer de se protéger dans l'esprit je vois un masque comme des masques pour protéger de la poussière; car ce danger arrive.

    Et je vois beaucoup d'eau arriver derrière cette maison ou j'habite de l'eau de l'eau comme pour signifier un danger.

     

    Le seigneur Jésus me permet de raconter brièvement mon songe au frère Jérémy le dimanche 28 janvier 2018, qui me répond que mon rêve lui rapelle beaucoup des rêves que Dieu lui a donné en 2015.

    Dans mon coeur je ressens de publier les songes du frère Jérémy, et le lendemain, il me partage qu'il avait rédigé ces songes de 2015 (depuis fin 2015) et le Seigneur me met à coeur de les publiés.

    Et hier, (vendredi 02 Février 2018),alors que je voulais publier le songe du frère sur mon blog, je lui demandais de m'envoyer une image qui lui rappelle le nuage noir que Dieu lui a montré en songe, j'entends dans la même soirée par la télévision allumée en bas de chez moi; et je fut interpellée par les nouvelles au journal de 19h30 sur guadeloupe 1ere. concernant les secousses sismiques du dôme de la Soufrière en Guadeloupe du vendredi 02 Février 2018.

    ps: je précise que alors que ce soir samedi 03 février 2018, j'étais entrain de faire rentrer les songes du frère Jérémy sur le blog, je reçois un message de la soeur Débora qui me parle de la Soufrière.

    Ce qui me permets de lui raconter le rêve que Dieu m'a donné dimanche dernier et le Seigneur m'a mit à coeur de faire cette introduction c'est à dire d'expliquer le rêve qu'il m'a donné avant de parler des songes de Jérémy.

    Eh bien! Le Seigneur est surprenant et ordonné!

    Je vous laisse prendre lecture des songes du frère Jérémy ci dessous.

    Soyez bénis au nom de Jésus

    Manuella

     

    Songe séisme et nuage noir, frère Jérémy de la Martinique

     

    J'ai fait deux songes entre 5h et 7h du matin, dimanche 11 octobre 2015.

    Le premier : tremblements de terre

    Je suis couché en travers de mon lit, le grand dans ma chambre, c'est la nuit. Voilà que survient un tremblement de terre

    dans mon sommeil, je me réveille, je suis surpris mais tellement fatigué pour me lever, je m'attends à ce qu'il passe

    rapidement et reste couché.

    Mais lorsque je vois qu'il dure et qu'il est suffisamment violent, je décide de me lever pour me mettre au moins sur le pas

    de la porte de la chambre.

    Mais tout mon corps est encore endormi, comme engourdi, j'arrive même pas à ouvrir les yeux.

    Un moment, j'arrive à lever la main et glisser pour jeter mes pieds sur le sol et me redresser. Le tremblement de terre

    continue et je reste là assis au bord de mon lit, toujours les yeux fermés, attendant la force de me mettre debout.

    Je ne me rappelle plus si j'arrive à me lever ou non avant la fin du tremblement de terre, mais je sais que j'ai pu me lever

    après car par la suite, j'ai pu prendre mon téléphone et j'étais debout.

    J'appelle un ami qui vit en Guadeloupe, et je lui dis, les derniers temps sont là, mais il rigole et reste incrédule.

    Ce rêve semblait tellement réaliste que je me suis demandé si la terre n'avait pas tremblé vraiment pendant mon

    sommeil, lorsque j'ai ouvert les yeux, j'étais couché sur le lit, j'ai pensé donc que non, j'ai vérifié sur internet, non plus.

    Le second : des énormes nuages très noirs

    Je suis en Martinique, à Fort-De-France chez ma mère, il y a comme une sorte de réception, il y a plein de gens à la

    maison, en particulier beaucoup d'enfants, ça ressemble à une sorte de garderie où on donne des activités aux enfants

    et prépare des goûters. Pendant quasiment tout le rêve, il est question de cela et moi, je me préoccupe plus de ce que je

    peux goûter.

    Vers la fin de la réception, les gens commencent à partir et l'appartement se vide peu à peu, je vais à la cuisine et

    regarde par les persiennes en direction du Lamentin (l'Est), je vois un énorme nuage noir épais qui va du sol vers le ciel,

    qui ressemble à un large champignon comme résultant d'une explosion, mais je ne le vois pas s'élever, au contraire je le

    vois être en train de s’effondrer sur lui-même rapidement et de se répandre aux alentours. Il y a une femme avec moi,

    qui a participé à l'organisation du goûter.

    Je lui dis : « c'est bizarre, on dirait qu'il y a eu une explosion ou un accident vers le Lamentin ! » Je n'avais jamais vu de

    mes yeux un aussi gros nuage comme résultant d'une explosion.

    Je suis surpris de ne pas entendre de bruit, ni sentir de vibrations dans le sol par rapport à ce qui s'apparente à une

    explosion mais je me dis que c'est trop lointain pour que le son arrive de suite vers nous et qu'on entendra le bruit et

    ressentira les ondes de choc après.

    Puis, je me dirige vers le balcon qui donne vers la baie de Fort-De-France, les Trois-Ilets, (le Sud), je vois à nouveau un

    énorme nuage très noir qui grossit avec comme de la cendre noire et épaisse, cette fois-ci c'est beaucoup plus proche,

    et je n'ai toujours pas entendu de son, ni senti de vibration.

    Lorsque je vois cela, je comprends que ce n'est pas un accident, je pense même à des attaques nucléaires, l'épaisse

    masse noire est en train de se répandre. Alors je préviens celle qui était avec moi, de se précipiter d'aller fermer les

    vitres car ce qui arrive là, nous empêchera de respirer certainement.

    Je ferme la baie vitrée qui donne sur le balcon, mon coeur bat la chamade, je comprends que ce n'est pas le moment de

    dormir, je cours dans la salle de bain, qui donne dans la même direction que la cuisine (Est), la masse noire est déjà là.

    Je crie à la femme qui, je pense, est retournée vers la cuisine fermer les vitres: « Fais-vite ! Fais-vite ! Fais-vite !». J'ai vu

    la porte d'entrée encore ouverte, lorsque j'ai traversé le couloir en courant vers la salle de bain, bien qu'elle ne donne

    pas sur les façades où j'ai vu les nuages, j'imagine que le nuage environne tout, aussi j'ai cru apercevoir des gens

    encore à l'intérieur et pas très loin à l'extérieur.

    Pendant que je vis tout cela, je comprends que rien ne sera plus jamais comme avant, je pense au rêve de Manu avec la

    cendre et je me dis : « Voilà venu, les temps de ténèbres ! », je me demande est-ce que je suis prêt pour affronter cela, il

    n'y a plus d'hésitations à avoir, je me dis aussi que j'ai cru que ces temps-là se produiraient alors que je serais encore

    avec eux en Guadeloupe.

    Aussi, je pense aux gens à l'extérieur qui ont dû être surpris car ils n'avait certainement pas vu cela arriver, car il n'y

    avait pas eu de bruit, ni semble t-il d'onde de choc. On aurait dit un nuage noir et épais, silencieux mais rapide, qui se

    répand comme une brume noire.

    Lorsque je me réveille, je me rends compte que je suis en Guadeloupe et toujours en train d'haleter, comme essoufflé et

    paniqué.

    Ce que Dieu me révèle à travers ces deux rêves est que nous devons veiller, nous sommes au temps de

    l'endormissement spirituel, si nous ne sommes pas réveillés au temps où ça arrivera, nous serons surpris, il ne faut pas

    que nous soyons engourdis, dès maintenant soyons en activité pour le Seigneur, n'attendons pas le tremblement de

    terre.

    Deuxièmement, nous devons toujours faire appel à Lui, c'est Lui notre secours au jour de la détresse, ne pas être

    incrédules, car dans les deux rêves que j'ai fait, je ne me suis pas adressé à Lui bien que je ne doute pas qu'Il était avec

    moi dans ces moments-là.

    ==============================

    Dans la même semaine, d'autres souvenirs me sont revenu et j'ai recherché dans la Parole les passages qui

    m'inspiraient cela:

    Des petits détails supplémentaires me sont revenus pour les songes:

    Concernant le premier songe, j'avais du mal à garder les yeux ouverts mais mes yeux n'étaient pas tout le temps fermés

    car j'ai pu voir où j'étais et lorsque j'ai levé ma main pour essayer de basculer vers l'avant et m'asseoir par exemple.

    Dans le second, j'aurais peut-être dû préciser que l'appartement était en hauteur, aussi c'était en pleine journée,

    certainement l'après-midi vers les 14-15h.

    Lorsque je dis que je me suis dit: "Voilà venu les temps de ténèbres!", ça se passe souvent de la manière dont Dieu me

    parle en pensée, ce n'est pas une autre voix que la mienne, ni une voix audible mais c'est ce qu'Il me permet de

    comprendre à cet instant.

    Grâce à Dieu, je comprends aussi que le rêve que j'ai fait est certainement une image de ce qui se produira.

    Par exemple: la nuée noire, épaisse et silencieuse qui apparaît soudainement et qui était sur le point de percer la

    maison comme un voleur, symbolise le retour du Seigneur.

    L'insouciance du début du rêve lors de la réception, puis lorsque le manger et le boire sont terminés, on ait pu me

    soucier d'autre chose, et c'est à ce moment qu'en regardant en dehors, on aperçoit le premier nuage, puis lorsque je

    suis allé vérifier sur le balcon, j'ai vu le second nuage, on comprend qu'il faut veiller afin de ne pas être surpris.

    Par rapport à la vie de Jésus, nous sommes au moment où Il veillait avec ses disciples à Gethsémané avant que

    commence les tribulations qu'Il a vécues à cause de nos péchés. (Mathieu 26 v.36-43, Luc 22 v.39-46)

    Il faut donc veiller et prier afin d'être fortifiés.

    Dans les deux songes, il s'agit d'avertissements à propos du jour de Yahweh, le jour de la rétribution des méchants, qui

    surviendra comme un voleur dans la nuit.

    J'ai noté les passages dans la Parole que m'ont évoqués les songes:

    Exode 10 v.22-23 : "Moïse étendit donc sa main vers les cieux, et y eut d'épaisses ténèbres dans tout le

    pays d'Égypte pendant trois jours.

    On ne se voyait pas l'un l'autre, et nul ne se leva de sa place pendant trois jours.

    Mais pour tous les enfants d'Israël, il y eut de la lumière dans le lieu de leurs demeures."

    Deutéronome 4 v.11: "Or la montagne était embrasée de feu, jusqu'au milieu du ciel. Il y avait des ténèbres, une nuée et

    une obscurité."

    Joël 2 v.1-2: "Car le jour de Yahweh vient; car il est proche, jour de ténèbres et d'obscurité, jour de nuées et de

    brouillards, il vient comme l'aurore s'étend sur les montagnes."

    Joël 2 v.9-11: "Ils courent ça et là dans la ville, se précipitent sur les murailles, montent sur les maisons, entrent par les

    fenêtres comme un voleur.

    La terre tremble devant eux, les cieux sont ébranlés, le soleil et la lune s'obscurcissent, et les étoiles retirent leur éclat.

    Certainement le jour de Yahweh est grand et terrible. Qui pourra le supporter?"

    Joël 2 v.30-32: "Et je ferai des prodiges dans les cieux et sur la terre, du sang et du feu, et des colonnes de fumée; le

    soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang, avant que le grand et terrible jour de Yahweh vienne.

    Et il arrivera que quiconque invoquera le Nom de Yahweh sera sauvé; car le salut sera sur la montagne de Sion et dans

    Jérusalem, comme l'a dit Yahweh, et parmi le reste que Yahweh appellera."

    Joël 3 v.8: "je ferai retomber votre récompense sur votre tête."

    Joël 3 v.13-17: "Car leur méchanceté est grande, des multitudes, des multitudes dans la vallée du jugement; car le jour

    de Yahweh est proche, dans la vallée du jugement.

    Le soleil et la lune s'obscurcissent, et les étoiles retirent leur éclat. De Sion, Yahweh rugit, de Jérusalem il fait entendre

    sa voix, les cieux et la terre sont ébranlés.

    Mais Yahweh est le refuge pour son peuple, et la forteresse pour les enfants d'Israël."

    Sophonie 1 v.15-17: "Ce jour est un jour de fureur, un jour de détresse et d'angoisse, un jour de bruit éclatant et

    effrayant, un jour de ténèbres et d'obscurité, un jour de nuées et de brouillards; un jour de shofar et de cris de guerre

    contre les villes fortifiées, et contre les hautes tours.

    Je mettrai les hommes dans la détresse, et ils marcheront comme des aveugles, parce qu'ils ont pêché contre Yahweh;

    et leur sang sera répandu comme de la poussière, et leur chair comme des ordures!"

    Sophonie 2 v.1-2: "Examinez-vous, examinez-vous avec soin, ô nation non désirée! avant que le décret enfante, et que

    le jour passe comme la balle; avant que l'ardeur de la colère de Yahweh vienne sur vous."

    Sophonie 2 v.3: "Vous tous les pauvres du pays, qui faites ce qu'Il ordonne, cherchez Yahweh, cherchez la justice,

    cherchez l'humilité, peut-être serez-vous protégés au jour de la colère de Yahweh."

    Sophonie 3 v.12-13: "Et je laisserai au milieu de toi un peuple humble et faible, et il mettra sa confiance dans le Nom de

    Yahweh. Les restes d'Israël ne commettront point d'iniquité, et ne profèreront point de mensonge, et il n'y aura point

    dans leur bouche de langue trompeuse; aussi ils paîtront et se reposeront, et il n'y aura personne qui les épouvante."

    Apocalypse 16 v.15: "Voici, je viens comme un voleur. Béni est celui qui veille et qui garde ses vêtements, afin de ne pas

    marcher nu, et qu'on ne voit pas sa honte!"

    2 Pierre 3 v.10: "Or le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit, et en ce jour là, les cieux passeront avec

    le bruit d'une effroyable tempête, et les éléments seront dissous par l'ardeur du feu, et la terre avec toutes les oeuvres

    qu'elle renferme sera brûlée entièrement."

    Matthieu 24 v.42-44: "Veillez donc, car vous ne savez pas à quelle heure votre Seigneur doit venir. Mais sachez ceci,

    que si un père de famille savait à quelle veille de la nuit, le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa

    maison.

    C'est pourquoi, vous aussi tenez-vous prêts; car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas."

    Luc 17 v.26-30: "Ce qui arriva aux jours de Noe arrivera de même aux jours du Fils de l'homme. On mangeait et on

    buvait, on prenait et on donnait des femmes en mariage jusqu'au jour où Noe entra dans l'arche; le déluge vint, et les fit

    tous périr. C'est encore ce qui arriva aux jours de Lot: on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait et on

    bâtissait. Mais le jour où Lot sortir de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel, et les fit tous périr.

    Il en sera de même au jour du le Fils de l'homme paraîtra."

    Luc 18 v.1: "Il leur proposa une parabole pour montrer qu'il faut toujours prier et ne pas se relâcher."

    (parabole du juge inique)

    Luc 18 v.7: "Dieu ne ferait-il pas justice à ses élus, qui crient à Lui, nuit et jour, quoiqu'Il use de patience avant

    d'intervenir pour eux?"

    Luc 18 v.8: "Mais quand le Fils de l'homme viendra, pensez-vous qu'Il trouvera de la foi sur la terre?"

    Luc 24 v.34-36: "Prenez donc garde à vous-mêmes, de peur que vos coeurs ne soient appesantis par la gourmandise et

    l'ivrognerie, et par les soucis de cette vie; et que ce jour là ne vous surprenne subitement.

    Car il surprendra comme un filet tous ceux qui habitent la terre. Veillez donc, et priez en tout temps, afin d'être trouvés

    dignes d'échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de vous tenir devant le Fils de l'homme."

    Matthieu 13 v.47-50: "Le Royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant toutes sortes

    de choses.

    Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent en haut sur le rivage, puis s'étant assis, ils mettent ce qu'il y a de bon à part

    dans les vases et jettent dehors ce qui est mauvais.

    Il en sera de même à la fin du monde, les anges viendront séparer les méchants d'avec les justes, et les jetteront dans la

    fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents."

    1 Thessaloniciens 5 v.3: "Quand ils diront: nous sommes en paix et en sûreté. Alors une destruction soudaine les

    surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont pas."

    1 Thessaloniciens 5 v.6-7: "Ne dormons pas comme les autres, mais veillons et soyons sobres. Car ceux qui dorment,

    dorment la nuit, et ceux qui s'enivrent, s'enivrent la nuit.

    Mais nous sommes enfants du jour, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de la charité, et ayant pour

    casque, l'espérance du salut par notre Seigneur Jésus-Christ, qui est mort pour nous, afin que soit que nous veillons,

    soit que nous dormions, nous vivions avec lui.

    C'est pourquoi exhortez-vous réciproquement et édifiez vous tous, les uns les autres, comme aussi vous le faites."

    Marc 12 v.32-37: "Or pour ce qui est du jour ou de l'heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais

    mon Père seul. Faites attention à tout, veillez et priez; car vous ne savez quand ce temps viendra.

    Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, laisse sa maison, remet l’autorité à ses serviteurs, marquant

    à chacun sa tâche, et ordonne au portier de veiller.

    Veillez donc, car vous ne savez quand le maître de la maison viendra, ou le soir, ou à minuit, ou à l'heure que le coq

    chante, ou le matin; craignez qu'il ne vous trouve endormis à son arrivée soudaine.

    Or ce que je vous dis, je le dis à tous: Veillez!"

     

    Jérémy

    « Jesus ma solution, chant "Adoniyah"Même dans le silence - Dans Sa Présence, chant nouveau »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :